La Bonne Fortune, 10 règles simples pour connaître le succès dans votre vie

13
La Bonne Fortune

La légende du Trèfle magique.

La Bonne Fortune (Les 10 règles simples pour connaître le succès dans la vie et dans les affaires)

Livre de : Alex Rovira et F  Trias de Bes

Titre : La Bonne Fortune

Editeur : Presses du Chatelet ( 2004)

Genre : Fable moderne (140 pages)

Durée de lecture : 3 heures environ

Prix estimé : 40 euros (13 euros à sa parution en 2004)

Pourquoi ce choix ?

La Bonne Fortune est une fable moderne et inspirante. Diffusé dans 65 pays et traduit en 31 langues, cet ouvrage a déjà séduit plus de 1 million de lecteurs dans le monde.

J’ai choisi de vous présenter ce best-seller international car il est porteur d’une leçon simple mais essentielle : la chance sourit à ceux qui savent créer les conditions propices à son apparition.

A propos des auteurs

Les deux auteurs sont espagnols. Alex Rovira est le fondateur d’une société de conseil en marketing  et Fernando Trias de Bes en est le codirigeant. Ils conseillent les groupes les plus prestigieux : Chrysler, Danone, Pepsi, Microsoft…

Vous êtes libre de cliquer ici pour recevoir gratuitement le Guide et la Vidéo “Les 7 premières actions pour changer de vie” et la Newsletter jechangeMyLife.

 Résumé de l’ouvrage (et principaux enseignements)

Première partie : « La rencontre »

Le récit débute par la rencontre dans un parc, de deux amis, Victor et David,  qui s’étaient perdus de vue depuis leur enfance. Tous deux ont maintenant la soixantaine. Victor semble plutôt décontracté et bien dans sa peau tandis que David semble abattu et malheureux.

Ravis de cette rencontre les deux amis, qui ont grandi ensemble dans un quartier pauvre, se font le récit de leurs vies respectives. David raconte que dans sa dixième année son père avait hérité d’une très grosse fortune, d’où son départ du quartier et le fait qu’ils ne se soient jamais revus avant ce jour. Il explique à son ami qu’à la mort de son père c’est lui qui a pris la suite des affaires mais que par manque de chance il a tout perdu. « J’ai eu entre les mains tout ce qu’un homme peut souhaiter, et je l’ai perdu. La chance ne m’a pas souri » p.16

Il demande ensuite à Victor si lui a eu plus de chance dans sa vie. Victor lui explique que vu la situation de ses parents, il n’a pu aller à l’école et a commencé à travailler à l’âge de 10 ans. « Et puis un jour, à vingt-deux ans, j’ai réalisé que je pouvais avoir de la chance, si telle était ma décision. » p. 17

Il poursuit son récit en expliquant à son ami qu’avec ses économies il a racheté un tout petit atelier de maroquinerie sur le point de mettre la clé sous la porte et qu’il y a travaillé jour et nuit sans compter ses heures. Et que pendant 10 ans il a systématiquement réinvesti tous ses bénéfices dans son affaire qui est devenue peu à peu une entreprise florissante.

A ce moment du récit David, très admiratif du parcours de son ami, lui dit que la chance l’a probablement aidé. Après réflexion Victor lui raconte qu’il a reçu comme seul héritage de son grand-père une histoire. Mais une histoire qui a changé sa vie…et la vie de toutes les personnes qui l’ont entendue.

David se montre très intrigué par ce récit. Victor lui demande s’il connaît la différence entre la fortune (avec un petit f) et la Bonne Fortune ?

Première clé de la Bonne Fortune

C’est très simple lui explique-t-il : la fortune ne dépend pas de toi, comme ton héritage par exemple ou le gros lot au loto, c’est une chance aléatoire et souvent éphémère.

« La fortune est éphémère car la chance ne dépend pas de toi »p.23

D’ailleurs 90% des gagnants au loto sont ruinés en moins de 10 ans !

La Bonne Fortune, elle, dépend exclusivement de toi. C’est toi qui as créé ta chance. C’est la seule et vraie Fortune.

« La Bonne Fortune est toujours l’œuvre de celui qu’elle favorise, aussi est-elle inextinguible. » p.23

 Cliquez ici pour recevoir gratuitement le Guide et la Vidéo “Les 7 premières actions pour changer de vie” et la Newsletter jechangeMyLife.

Deuxième partie : « La légende du trèfle magique »

« Il y a fort longtemps, dans un royaume lointain… » Un magicien du nom de Merlin convoque au château tous les chevaliers du royaume. Cela fait un bon moment que ceux-ci lui réclament un défi digne de leur courage. Et justement il en a un sous le coude ! Merlin leur annonce solennellement  que dans 7 nuits, le Trèfle magique surgira de terre dans la forêt, et que le défi consiste à le trouver.

A cette annonce c’est la consternation parmi les chevaliers. Bien sûr ils connaissent tous les pouvoirs du Trèfle magique qui donne à son détenteur une chance illimitée au combat, dans les affaires et en amour. Mais le trouver, en 7 jours, dans la forêt qui s’étend sur tout le royaume, ils considèrent que c’est mission impossible. Et malgré leur courage légendaire presque  tous les chevaliers renoncent à relever le défi et quittent le château.

Seuls deux chevaliers restent auprès du magicien et acceptent le défi : Nott le chevalier Noir et Sid le chevalier Blanc.

Deuxième clé de la Bonne Fortune :

« Nombreux sont ceux qui désirent la Bonne Fortune, mais bien peu se décident à l’aller quérir. » p.31

Les deux premiers jours

Les deux chevaliers, qui se déplacent séparément, mettent deux jours pour atteindre la forêt. Cette forêt est sombre et quasiment impénétrable. De plus il ne leur reste plus que 5 jours pour trouver le Trèfle magique.

La légende du Trèfle magique. jechangemylife.com

La légende du Trèfle magique. jechangemylife.com

Le troisième jour

Le chevalier Noir, Nott, décide d’interroger le Gnome, une créature qui vit sous terre et qui connaît chaque recoin de l’immense forêt. Le Gnome qui sait les pouvoirs du Trèfle magique lui dit : « Il est rigoureusement impossible qu’un trèfle pousse ici. Celui qui t’a dit le contraire s’est moqué de toi. »p .35 Dépité et abattu, Nott poursuit néanmoins son chemin.

Sid le chevalier Blanc se fait la même réflexion. Sans renseignement précis, autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Et le seul qui connaisse la forêt comme sa poche c’est le Gnome. Il le trouve à son tour et lui demande où trouver le Trèfle magique ? Agacé par la visite d’un deuxième illuminé, le Gnome lui répète qu’il n’y a jamais eu de Trèfle magique dans cette forêt et que Merlin se moque d’eux.

Sid pense que le Gnome et Merlin disent tous les deux la vérité. Ce n’est pas parce qu’il n’y a jamais eu de trèfle dans le passé qu’il ne pourrait pas en avoir dans l’avenir. Aussi avant de partir il demande au Gnome pourquoi les trèfles n’ont jamais poussé dans cette forêt ? Le Gnome lui répond que c’est à cause de la terre. Le Trèfle pousse uniquement dans une terre riche et meuble introuvable ici. Sid lui demande ou il peut trouver cette terre fertile et lance son cheval au galop.

A la nuit tombée du troisième jour il revient dans la forêt avec deux sacs de terre, désherbe une minuscule parcelle et étale sa terre. Sid est tout à fait conscient qu’innover est le premier pas pour obtenir quelque chose de nouveau. Néanmoins il reste lucide, ses chances de voir pousser le Trèfle magique à l’endroit où il a étalé sa terre sont quasiment nulles. Et en plus il ne lui reste plus que 4 jours !

Troisième clé de la Bonne Fortune

« Si la Bonne Fortune ne te sourit pas aujourd’hui, c’est sans doute que les circonstances n’y sont pas favorables ; pour que la Bonne Fortune te sourit, il te faut créer ces circonstances favorables. » p.42

 Cliquez ici pour recevoir gratuitement le Guide et la Vidéo “Les 7 premières actions pour changer de vie” et la Newsletter jechangeMyLife.

Le quatrième jour

Nous retrouvons le chevalier Noir qui décide de consacrer sa journée à la recherche d’informations susceptibles d’infirmer les informations négatives du Gnome. Alors qu’il abreuve sa monture sur la rive d’un lac, la Dame du lac lui apparaît.

Sans préambule il lui demande aussitôt où il peut trouver le Trèfle magique. La Dame du Lac lui explique que les trèfles ne poussent pas dans la forêt car leur germination demande beaucoup d’humidité et qu’il n’y a pas d’eau dans cette forêt.

Puis elle lui demande de quitter immédiatement les lieux afin de ne pas réveiller ses nénuphars qui dorment, épuisés. Elle lui explique que ses nénuphars passent toute la nuit à chanter pour faire évaporer l’eau du lac afin qu’il ne déborde pas. Ruminant sa déconvenue contre la chance qui se refuse à lui, Nott erre le reste du jour avec le vague espoir de tomber par hasard sur le Trèfle magique.

Le même jour, regardant sa minuscule parcelle de terre, Sid se dit que les chances pour qu’il ait choisi le bon endroit sont minimes, mais dans l’hypothèse où le Trèfle magique aurait décidé de pousser à cet endroit, il lui fallait de l’eau. Il décide donc de tout jouer sur cette carte et d’aller trouver la Dame du lac, la seule à disposer de ce bien précieux.

Il trouve la Dame du lac de fort mauvaise humeur car elle craint que sa visite, quelques minutes après celle de Nott, ne  réveille ses nénuphars. Informé de cela, Sid lui demande pourquoi l’eau ne parvient pas à s’écouler du lac, ce qui soulagerait beaucoup le travail de ses nénuphars. Elle lui explique qu’il n’y a pas de ruisseau pour évacuer le trop-plein. Sid comprend vite que la Dame du Lac a en excès ce dont il a le plus besoin : l’eau !

Avec sa permission il creuse une rigole en improvisant un soc de charrue avec son épée, tiré par son cheval. A la fin de la journée, sa parcelle de terre est irriguée.

Quatrième clé de la Bonne Fortune

« Créer les circonstances propices à la Bonne Fortune n’implique pas d’œuvrer exclusivement pour son propre bénéfice. Ce sont les opportunités créées au bénéfice des autres qui favorisent la Bonne Fortune »p.54

Le cinquième jour

A son réveil, le chevalier Noir commence à envisager sérieusement de rentrer au château. Mais soudain il pense au Séquoia géant qui, selon la légende, serait le premier habitant de la forêt. Lui saurait forcément quelque chose. Il enfourche sa monture et, quelques heures plus tard arrive au pied du vénérable Séquoia.

Sans préambule il interroge l’arbre millénaire sur l’existence passée ou présente d’un Trèfle magique dans la forêt. Le Séquoia lui confirme que jamais aucun Trèfle magique n’a vu le jour dans la forêt en 1000 ans. C’est le troisième hôte de la forêt qui lui confirme qu’il n’a pas la moindre chance d-y trouver de trèfle. Nott a le triste sentiment d’avoir été dupé par Merlin.

D’humeur joyeuse, Sid contemple à son réveil le petit carré de terre fertile, bien irrigué en eau, fruit de ses efforts. Mais il est conscient qu’il est chevalier et non jardinier, et qu’il a besoin d’informations complémentaires, par exemple sur la quantité de soleil et d’ombre nécessaire à la croissance d’un trèfle. La réponse lui parait évidente. Le Séquoia géant, lui, saura !

Le Séquoia lui apprend que le trèfle a besoin de soleil et d’ombre à parts égales, mais qu’aucun lieu dans la forêt ne rassemble ces conditions. Après un instant de réflexion Sid lui demande la permission d’éclaircir le ramage de quelques arbres au-dessus de sa parcelle. Le Séquoia lui indique qu’il lui suffit d’enlever les branches mortes pour un ensoleillement idéal.

Le soleil se couche quand le chevalier Blanc retrouve sa parcelle. Epuisé par sa longue chevauchée, il est sur le point de s’accorder un repos bien mérité, mais il se souvient d’une maxime bien connue dans le royaume : « Entreprendre sans attendre »p.63. Il profite des derniers moments de clarté du jour pour élaguer les arbres tout en prenant conscience que « Toute cette activité déployée l’amusait et le passionnait, au point de donner du sens à sa quête, indépendamment du résultat final. »p.64

Cinquième clé de la Bonne Fortune

« Remettre au lendemain la création des conditions propices à la Bonne Fortune, c’est se condamner à ne la voir jamais survenir. La mise en place de telles circonstances exige de faire le premier pas. Maintenant ! »p.66

La légende du Trèfle magique. jechangemylife.com

La légende du Trèfle magique. jechangemylife.com

Le sixième jour

Malgré sa quête maintenant sans espoir, le chevalier Noir erre dans la forêt en attendant le 7 ème jour. Il est désormais convaincu que la chance le fuit. Mais faute de mieux, pour avoir une dernière confirmation de ce qu’il sait déjà, il décide d’aller interroger Stone, la Mère des pierres.

Nott le chevalier n’est pas du genre à reconnaitre ses échecs. « Personne n’apprécie d’être victime ; et pourtant, c’est un rôle qu’il est rassurant d’assumer, du moins en apparence, car on occulte sa responsabilité personnelle dans son propre malheur. »p.69

Après avoir gravi à pied une énorme montagne Nott arrive devant la Mère des pierres. Et une fois de plus il demande confirmation de ce qu’il est convaincu de savoir, c’est-à-dire  qu’aucun Trèfle magique ne peut pousser en ces lieux. Stone, la Mère des pierres se moque de lui et lui confirme que les Trèfles magiques ne peuvent pas pousser sur des sols pierreux.

A son réveil, Sid admire les rayons du soleil qui baignent sa petite parcelle de terre. Il est conscient que cet endroit est maintenant bien différent du reste de la Forêt. Mais cela suffira-t-il ? Il lui reste un seul jour pour parfaire son travail et trouver le détail qui peut faire toute la différence entre le succès et l’échec.

Pour avoir un dernier conseil en botanique il arrive lui aussi au pied de Stone, la Mère des pierres. Celle-ci lui apprend que le trèfle ne pousse pas dans un terrain pierreux. La terre doit être dépourvue du moindre petit caillou. Sur le chemin du retour Sid comprend que le succès ou l’échec se joue parfois dans un détail infime.

Il a juste le temps d’épierrer sa parcelle avant que la nuit ne tombe. C’est la dernière nuit avant l’apparition du Trèfle magique !

Sixième clé de la Bonne Fortune

« Même lorsque les circonstances propices semblent réunies, il se peut que la Bonne Fortune ne soit pas au rendez-vous. Cherche alors dans les détails l’élément apparemment négligeable et pourtant indispensable à l’avènement de la Bonne Fortune » p.78

A la nuit tombée, Nott qui cherche un endroit pour dormir, tombe par hasard sur le campement de Sid. Après s’être assuré que lui non plus n’est pas en possession de Trèfle magique, il se moque ouvertement du minuscule potager de Sid. Avant de poursuivre son chemin il lui dit qu’il faut avoir perdu la tête pour croire que le Trèfle magique poussera précisément à cet endroit alors que la forêt est immense.

Vous êtes libre de cliquer ici pour recevoir gratuitement le Guide et la Vidéo “Les 7 premières actions pour changer de vie” et la Newsletter jechangeMyLife.

Septième clé de la Bonne Fortune

« Il y a ceux qui croient au hasard et trouvent absurde qu’il faille se consacrer à créer des circonstances favorables. Et il y a ceux qui, décidés à créer les circonstances propices à la Bonne Fortune, ne se soucient aucunement du hasard. » p.82

Alors que Nott le chevalier Noir vient juste de s’endormir, il est soudain réveillé par la visite de la sorcière Morgana. Le plan de la sorcière est d’éloigner les deux chevaliers de la forêt et  de s’emparer elle-même du Trèfle magique dans le cas où il viendrait à y pousser. Morgana propose à Nott un marché. Elle lui dévoile que le Trèfle magique poussera au château dans le potager de Merlin si, en échange il lui fait la promesse de tuer le magicien.

Nott accepte l’offre car il s’imagine encore que sans faire le moindre effort la Bonne Fortune lui sourira et qu’il est encore possible de l’acheter au premier venu. Il enfourche son cheval et part au grand galop vers le château.

Huitième clé de la Bonne Fortune

« Nul ne peut acheter la Bonne Fortune car elle n’est pas à vendre. N’écoute pas les vendeurs de Bonne Fortune ! » p.88

Peu après dans la nuit la sorcière rend visite à Sid. Usant de toute sa ruse de sorcière, elle tente de le convaincre d’abandonner son projet et de quitter les lieux. Méfiant, Sid évente le plan de Morgana. La sorcière s’en retourne furieuse et Sid se rendort et conclut « à la nécessité fondamentale de ne jamais se laisser détourner de l’objectif que l’on s’est fixé » p.92

Neuvième clé de la Bonne Fortune

« Pour que la Bonne Fortune advienne il est nécessaire de garder confiance » p.93

Septième et dernier jour

Assis devant son lopin de terre, Sid attend et espère que quelque chose se passera avant la fin du jour. Et en effet une chose extraordinaire se produit ! Le Vent, seigneur de la Chance, disperse sur tout le royaume des graines de Trèfle magique. Il en tombe absolument partout, même sur la tête des chevaliers qui ont refusé le défi. Hélas, faute de terrain adéquat les graines meurent en quelques heures.

Seules quelques dizaines de graines magiques éclosent…devinez où ? Sur la parcelle de Sid, qui est le seul terrain favorable à leur éclosion dans tout le royaume. Alors que Sid remercie le Vent de la Chance, celui-ci lui répond que beaucoup ont tendance à penser que la chance ne se présente pas à eux, alors qu’en réalité les opportunités se présentent bien plus souvent que l’on ne croit. « Et de ce fait, dans tout le royaume, les Trèfles magiques ne poussèrent qu’au pieds de Sid, puisqu’il avait été le seul à prendre les dispositions nécessaires pour que ce miracle se produisît. » p.99

Dixième clé de la Bonne Fortune

« Créer sa Bonne Fortune n’est rien d’autre que…créer des circonstances ! » p.101

L’autre source de la Bonne Fortune

« Si créer sa Bonne Fortune, c’est créer les circonstances qui la rendront possible…alors elle ne dépend que de toi. A partir d’aujourd’hui, toi aussi, tu peux œuvrer à créer ta Bonne Fortune ! » p.108

La légende du Trèfle magique. Jechangemylife.com

La légende du Trèfle magique. Jechangemylife.com

Troisième partie : Nouvelle rencontre

A la fin du récit nous retrouvons nos deux amis dans le parc. David apprend à Victor que leur rencontre en vérité n’est pas due au hasard. Et il lui confie que durant ces quatre dernières années il a passé tout son temps à chercher son ami (il a même visualisé leurs futures retrouvailles) car Victor est le seul vrai ami qu’il ait jamais eu. Et il conclut que si le conte de la Bonne Fortune est arrivé jusqu’à lui, grâce à son ami, c’est qu’il était, à son insu, l’objet ultime de sa quête.

Car n’oublie pas que…

« Le conte de la Bonne Fortune ne te parvient jamais par hasard. »p.116

Et à 64 ans, David décide de commencer à créer sa Bonne Fortune…

Et toi ? Combien d’années comptes-tu attendre ? 

Tous les extraits, cités dans cet article, sont issus du livre d’Alex Rovira et de Fernando Trias de Bes « La Bonne Fortune », ouvrage paru aux éditions Presse de Châtelet en 2004.

Vous êtes libre de cliquer ici pour recevoir gratuitement le Guide et la Vidéo “Les 7 premières actions pour changer de vie” et la Newsletter jechangeMyLife.

Et, si vous avez aimé ce récit, laissez moi un petit commentaire dans la case ” Laissez moi un commentaire” qui se trouve en bas de cette page. Merci beaucoup et à très bientôt…

A lire aussi sur le même sujet,”Se réaliser avec Jonathan Le Goëland”

A lire aussi, “Se réaliser avec Michel LACROIX, le Philosophe”

Partager.

13 commentaires

  1. fantastique,les mots me manque;admirable:un seul mot;créer les conditions favorables pour que la bonne fortune puisse me sourire.coach j’aurai besoin de toi.Merci et bonne vacances

  2. Merci pour cet article, merci pour votre blog, merci pour vos e-mails, merci pour vos conseils. La reconnaissance est tout ce que je peux vous apporter pour l’instant mais vous méritez le meilleur grâce au bonheur que vous procurez aux autres.

  3. Oui il est nécessaire d’entreprendre sa réussite avec abnégation, pensée positive constante même si les apparences sont trompeuses. Je rejoins Dominique ci dessus qui indique que le réussite est en soi et chaque être humain est un tout.
    On attend beaucoup de l’autre quand alors on a tous les atouts en soi.

  4. J’aime bien cette légende qui nous pousse à nous prendre en main. D’ailleurs, pour prendre le train de la chance il faut être à l’heure à la gare de la bonne fortune…

  5. Admirable synthèse qui résume le plan d’une vie. Avoir la volonté de donner du bon sens à ce qu’on veut réellement faire. Ce qui n’est pas chose simple pour tout le monde.

  6. Ah, que j’ai aimé cet article ! Il rejoint tellement d’autres lectures que je fais par ailleurs, qui confirment que l’homme a TOUT en soi, voire EST TOUT en soi !
    Ce qui fait que dans sa version prochaine, un peu plus évoluée (en 5ème dimension pour les intimes), l’homme est au minimum le co-créateur de ce qu’il souhaite vraiment, authentiquement, si c’est avec une intention pure et une grande joie par avance à l’idée qu’il va obtenir ce qu’il souhaite. Et en plus, s’il est empli de gratitude (pour lui-même, pour la Vie ou pour tout grand Être divinoïde qu’il peut appeler comme il le veut), tout concourra, par la loi universelle d’attraction, à ce que son niveau vibratoire lors de l’émission de ce souhait génère un accomplissement – sous une forme ou sous une autre – qui aura la même qualité vibratoire.
    Ainsi, on attire ce à quoi l’on pense ardemment. Mais si on pense qu’on n’est pas assez riche, on va recevoir ce qu’il faut pour ne pas être assez riche ! Donc à manier avec dextérité, et en visant, à mon sens, son propre accomplissement.
    C’est en quoi j’ai beaucoup aimé ce résumé et les principes que le livre met en avant : il permet de mettre en application ces principes pour sa vie tant professionnelle (faire venir des clients, se faire connaître…) que personnelle (trouver un sens à sa vie, rencontrer les bonnes personnes qui me mèneront vers…, apprendre à détecter les synchronicités qui peuvent être un coup d’aile pour attirer mon attention sur…).
    On est dans la même lignée que dans la dernière vidéo, où la miss constate qu’elle a fini par rencontrer le bon banquier qu’il lui fallait pour faire décoller son site de bien-être.
    Merci, Onc’ Lopin !

  7. contre bonne fortune bon cœur ne dit on pas?
    la chance n’est rien qu’une fleur de la vie savoir attendre et regarder et se faire cueillir comme une pâquerette…disait la vache…

    • Philippe Bruley le

      …admirable de simplicité et a le mérite d’être synthétique . Ceci dans une démarche qui peu paraitre simple mais qui me donne envie de l’expérimenter au quotidien…
      Ce qui , d’ailleurs, est un effet collatéral non négligeable grâce aux questionnements que cette synthèse induit./.

Laissez moi un commentaire