Changer de vie : que faire quand son conjoint ne suit pas ?

Changer de vie : que faire quand son conjoint ne suit pas ?

13

Que faire lorsque l’on souhaite changer de vie et que son conjoint ne suit pas ?

Ca y est ! Vous avez pris conscience que votre vie professionnelle actuelle est sur des rails qui ne mènent nulle part et qu’il est temps pour vous d’exercer enfin une activité qui vous plait.

Tout naturellement, vous décidez de confier ce projet à votre conjoint… Et là, patatras, alors que vous êtes resté le (ou la) même pendant des années, voilà que vous envisagez de bouleverser l’ordre établi !

Vous devez être conscient(e) que tout changement, et c’est dans la nature humaine, risque d’inquiéter, voire carrément d’affoler vos proches et tout particulièrement votre conjoint.

Commençons par la situation la plus favorable… avant d’envisager la pire !

Une fois l’effet de surprise et la phase de questionnement passés, votre conjoint, qui vous aime et souhaite en toutes circonstances ce qu’il y a de mieux pour vous, met tout en œuvre pour vous aider dans votre projet.

Il croit en vous et ne sent aucunement menacé même en cas d’évolution de votre statut social ou professionnel. C’est heureusement un cas de figure qui existe !

Deuxième situation : votre conjoint cherche à vous « ramener à la raison ».

Votre conjoint n’est pas enthousiasmé par votre nouveau projet de vie. Il oppose de la résistance et tente de vous convaincre d’y renoncer. S’il réagit de cette façon, en tentant à sa manière de vous « ramener à la raison », c’est qu’en fait, il a tout simplement le sentiment de vous protéger.

Il le fait « pour votre bien » et les mises en garde qu’il vous adresse sont tout à fait justifiées de son point de vue.

Comprenez bien que les changements voulus par l’un des conjoints peuvent être perçus par l’autre comme une menace pour l’équilibre du couple. Pour l’avoir vécu personnellement lors de mes deux changements de vie, je peux vous assurer que le vrai risque c’est que votre conjoint s’imagine qu’il a forcément quelque chose à perdre dans cette aventure.

« Il (elle) va rencontrer de nouvelles personnes… », « je vais me trouver dévalorisé(e) à ses yeux… », « va-t-il (elle) continuer à m’aimer dans cette nouvelle vie… », « elle (il)  ne va plus avoir besoin de moi… ».

Connaissez-vous l'effet "Working Girl" ? jechangemylife.com

Connaissez-vous l’effet “Working Girl” ? jechangemylife.com

Pour rassurer votre « moitié », il est important de l’associer étroitement à votre projet. Le secret c’est la communication ! Communiquez…

Évoquez les avantages (pour vous et votre famille) de votre nouvelle vie et faites participer votre conjoint de toutes les manières possibles à votre projet. Et, dernier conseil très important : affirmez que vous êtes confiant mais que vous avez absolument besoin de son soutien pour réussir.

Si vous respectez cette stratégie, et que votre projet tient tout de même la route, votre conjoint comprendra qu’il est de son intérêt de vous aider et il deviendra votre allié principal !

Troisième situation : votre conjoint s’oppose à tout changement, c’est l’effet « Working Girl »

En changeant, vous prenez le risque de rencontrer de l’incompréhension de la part de votre conjoint, et dans le pire des cas, de le perdre. C’est ce que je nomme l’effet « Working Girl »… en référence au film éponyme, avec Mélanie Griffith (dans le rôle de Tess Mac Gill), Harrison Ford et Sigourney Weaver.

Dans ce film, Tess Mac Gill est sténo-dactylo dans une société de courtage. Sans aucun diplôme, mais armée d’un formidable culot, elle réussit à devenir le bras droit de la terrible Katharine (Sigourney Weaver) puis à prendre son poste.

Tout au long de son ascension sociale, Tess va se heurter à la résistance de son entourage (incompréhension, jalousie…). Et dans cette histoire, la personne avec qui elle partage sa vie est justement la personne la plus décourageante et la plus négative. La séparation est donc inéluctable…

Il est donc important d’être conscient(e) du risque : dans un couple, quand l’un refuse obstinément à l’autre la liberté de s’épanouir, cela peut conduire à la séparation. Et quand l’autre se transforme en ennemi, il faut une volonté sans faille et beaucoup de courage pour ne pas baisser les bras.

Alors que faire si vous êtes dans ce cas ? Sacrifier votre projet pour ne pas déplaire à votre conjoint ? Vous passerez le reste de vos jours à regretter d’avoir laissé passer votre chance. De plus, vous en voudrez – consciemment ou non- à votre conjoint et vos relations se dégraderons peu à peu. Et à l’issue, il y a de grandes chances que votre couple ne tienne pas.

En conclusion, vous devez anticiper le fait que toute volonté de changement ou d’évolution dans votre vie peut se heurter à l’incompréhension, la jalousie et à la résistance de vos proches. Et que ce n’est bien entendu pas une raison pour « rentrer dans le rang » et baisser les bras.

Alors faites vôtre le slogan du roi de France Philippe VI : « Qui m’aime me suive » et vivez vos rêves en grand !

Et, si vous avez aimé cet article, laissez moi un petit commentaire dans la case “Laissez moi un commentaire” qui se trouve tout en bas de cette page. Merci beaucoup et à très bientôt…

Et pour être sûr de ne pas manquer le prochain article, vous avez la possibilité de vous  abonner à la newsletter jechangemylife, et recevoir 2 cadeaux de bienvenue, en cliquant ici.

Partager.

13 commentaires

  1. Bonjour, merci beaucoup pour votre travail. je crois que toutes les personnes qui souhaitent changer de vie doivent absolument vous lire et vous entendre. Merci pour tout ce que vous faites pour nous.

  2. Bonjour a toutes et a tous,
    Je respecte et comprend vos avis mais je pense tout de même que le problème qui se présente aujourd’hui est que l’on croit que notre épanouissement personnel est dans notre réussite professionnelle, or je pense qu’ Il est plus valorisant pour une personne ( homme ou femme) d’apprendre à faire passer les valeurs humaines telle que l’union d’une famille au détriment d’un projet professionnel. Je suis conseillère conjugale, et je vois trop de famille se détruire pour si peu que je ne peux rester insensible à ce genre d article. Derrière une bonne intention il peut se cacher le déséquilibre d’enfants qui je le craint resteront perturbés longtemps à cause d’un projet professionnel!

  3. Cet article est très instructif et intéressant. Je me suis séparée dernièrement de mon conjoint car il refusait le changement .C’est un pervers narcissique et sa mère est possessive et tyrannique.C’est le fils à maman.Il refusent tous les deux le changement et sont jaloux de ma réussite professionnelle.Sa mère a tout fait pour qu’on arrive au divorce.Je suis devenue une femme épanouie et heureuse qui suit toujours les bienfaits du développement personnel et de la positivité.Merci encore pour vos conseils .

  4. Merci infiniment pour cet article hyper intéressant qui, en fait, résume ma situation actuelle, tantôt professionnelle que personnelle, tout en donnant des conseils précieux pour mieux avancer…

  5. Merci beaucoup pour cet article intéressant. Je me demande quels seront vos conseils dans le cas contraire; je veux dire vos conseils aux conjoint qui ne suit pas et qui se sent délaissé et vu comme plus au niveau, surtout quand c’est lui qui a sacrifié tout ses potentiels pour aider l’autre à évoluer et à atteindre la carrière oú il se trouve à présent et sans reconnaissance ni récompense…
    Merci encore

  6. Merci pour cet article c’est justement ce que je vis actuellement je me sépare de mon mari car trop négatif et ne comprend pas mon changement.
    Par contre j’ai un problème comment diriger mon plan de vie maintenant que je suis seule, j’ai du mal a répondre à la 1er question “je veux vire avec”? . Merci pour tous vos articles

  7. Agréable à lire par beau temps et aussi quand le ciel est un peu plus bas qu’ordinaire.

    Le changement de vie et de vie professionnelle avec son conjoint nécessite du courage bien sûr.
    . On le vit à deux en s’étant parlé, pas tout seul d’où l’importance de la communication effectivement. Mais aussi :
    . On la vit lentement cette séparation avec la vie d’avant. C’est normal les regrets, la colère même parfois avant d’arriver à l’acceptation. c’est un peu comme un deuil de la vie d’avant. Ca peut agacer le conjoint de dire trop souvent c’était mieux avant. Il faut rappeler régulièrement les raisons du changement et les aspects positifs de la nouveauté. c’est long, c’est lent… comme dit Laurent Voulzy.
    . Ca fait peur ! Pas besoin d’aller au ciné, y’a tout sur place. Comment gérer la peur ? La peur est un moteur ! à dit Michael Douglas dans wall street. Ah! Ca va déjà mieux !
    . On doit accepter et comprendre que le conjoint s’y oppose et ne pas trop le forcer à accepter en s’acharnant sous peine de rejet encore plus dur.

    J’ajouterai à la devise de Philippe 6 : Vivez vos rêves en grand ! Réalisez de petites victoires simples et faciles avant les grandes et compliquées. Ne tardez pas. regardez comment les années passent vite.

  8. Dominique MOUSNIER-LOMPRÉ le

    Sacré DL ! Il nous fait un joli cadeau de fin d’année ! Il avait déjà insisté, en analysant les propos de Vanluc (cf. ses vidéos) sur le fait que le conjoint doit être associé au projet, depuis son élaboration jusqu’à sa mise en œuvre.

    Dans ce nouvel article, il développe un thème peu traité à ma connaissance dans ce type de support : il faut aussi travailler à présenter son projet à ses proches le plus clairement, mais aussi de la façon la plus convaincante possible. La moindre question à ce sujet, qu’elle soit professionnelle ou d’ordre plus personnel, doit être prise en considération : en effet, tout point non traité avec lucidité peut entraîner des conséquences lourdes, fâcheuses, voire susceptibles de faire capoter tout le projet.

    Il n’est que de voir la situation familiale de beaucoup de “grand/es” hommes ou femmes, écrivains majeurs, explorateurs, artistes, etc. Leur mode de vie peu commun n’entraîne pas toujours, sur le long terme, l’adhésion de leur conjoint. Mais ils s’accomplissent. La réussite de projets ambitieux, la réponse à une très forte vocation professionnelle est à l’évidence le seul chemin envisageable pour eux.
    Mais il peut avoir une contrepartie familiale qu’il faut absolument intégrer dans la réflexion du couple.

    C’est toutefois, à un niveau certes un peu particulier, ce que tout couple est amené à faire s’il veut se construire intelligemment dans la durée : s’analyser, se dire les ressentis, anticiper, et faire au mieux…

    Rien n’est jamais acquis, tout s’édifie chaque jour.

    Merci, onc’ DL !

Laissez moi un commentaire