Comment déconnecter pendant les vacances ?

Comment vraiment “déconnecter” pendant les vacances ?

5

Voici comment vous organiser pour vraiment “déconnecter” pendant vos prochaines vacances.

Pendant les vacances il faut « décrocher » ! Consulter vos emails dans votre transat ou répondre aux appels de vos clients au bar de la piscine vous fait courir le risque de disjoncter un jour ou l’autre…

Tous les spécialistes sont formels, pendant les vacances il faut « décrocher » !  Notre cerveau a vraiment besoin de déconnexions régulières pour se régénérer. C’est notre façon à nous de recharger nos batteries.

De plus, en mode vacances, en changeant complètement de vie et en pratiquant de nouvelles activités (même cool) vous  allez créer de nouvelles connexions neuronales. Tout en privilégiant la détente, prenez le temps d’observer votre environnement, d’échanger avec des inconnus, de lire un bon livre de développement personnel…

C’est un bon moyen de capter de bonnes idées, de voir les choses avec un œil neuf, et au retour de faire progresser votre service ou votre entreprise.

Mais pour cela il faut absolument pouvoir déconnecter. Et ce n’est pas toujours facile. Les occasions de consulter  son smartphone sont nombreuses ;  aller sur les réseaux sociaux, prendre une photo, consulter ses comptes, faire une recherche, passer des appels perso…

Alors voici mes conseils (et c’est du vécu) pour couper le cordon virtuel qui vous relie à votre job et vraiment vous ressourcer !

Pour ne pas manquer le prochain article, vous avez la possibilité de vous  abonner à la Newsletter GRATUITE, et recevoir 2 cadeaux , en cliquant ici.

Comment déconnecter en vacances. jechangemylife.com

Comment déconnecter en vacances. jechangemylife.com

Et pour tous ceux qui ont le sentiment que le burn-out les guette. Partez en vacances dans un désert numérique !

Premier conseil, et celui-là est radical ! Il est conseillé à tous ceux qui ont le sentiment que le burn-out les guette. Partez en vacances dans un désert numérique ! Rassurez-vous il n’est pas nécessaire de partir au Groënland ou au milieu du Sahara pour être privé de réseau.

Beaucoup d’îles, parfois très proche de nos côtes,  vous permettent d’être vraiment coupé du monde.  Autre piste pour décrocher de votre addiction au smartphone, prenez la mer ! Tous les « voileux » et amoureux de la grande bleue savent qu’à  quelques miles des côtes on ne capte plus rien (et inutile de posséder un bateau, vous pouvez louer un voilier pour quelques dizaines d’euros par jour).

Enfin pour tous ceux qui aiment la nature mais n’ont pas le pied marin, partez faire du trekking dans l’Atlas marocain par exemple, silence sur le réseau garanti.

Pour ceux et celles qui ne peuvent vraiment pas couper les ponts avec leur job ; fixez-vous des plages de travail et filtrez vos appels !

Mon deuxième conseil est destiné à ceux et à celles qui ne peuvent vraiment pas couper les ponts avec leur job. Fixez-vous des plages de travail et filtrez vos appels.

Vous ne souhaitez pas abandonner vos clients à leur sort, vous êtes cadre ou dirigeant et vos collaborateurs vous sollicitent pour les urgences, ou vous ne souhaitez pas vous mettre à mal avec votre patron, cette solution est pour vous.

Fixez-vous des plages de travail  pour traiter vos urgences.

Exemple d’organisation : je vous donne la mienne, elle vaut ce qu’elle vaut, à vous de l’adapter à vos propres contraintes.  Mon smartphone est en mode silencieux. Avant le déjeuner (et ma première Pina-Colada), je consacre 15mn pour écouter mes messages vocaux et lire mes emails et SMS.

Si je suis sollicité pour trancher une question vraiment urgente je rappelle mon interlocuteur (avant ma deuxième Pina-Colada). Ma seconde plage de travail est en fin de journée : je consacre en général une heure pour répondre aux emails et messages urgents.

Vous avez compris le principe : en me fixant des plages de travail et en m’y tenant, je peux me consacrer à mes proches et j’ai l’esprit libre pour le reste de la journée. 

Filtrez vos appels.

En téléchargeant l’appli « Ne pas déranger » sur votre smartphone sous  Android (elle est aussi intégrée sur L’iPhone), vous faites barrage aux importuns.

L’appli bloque tous les appels, sauf ceux qui sont enregistrés dans vos favoris. Elle permet également de fixer des plages horaires de blocage que pour ma part je  fais coïncider avec mes créneaux de travail.

Et si en suivant ces conseils, vous ne revenez pas de votre semaine de vacances au top et gonflé à bloc…c’est qu’il est peut-être temps de changer de métier ?

Et pour aller plus loin, rejoignez le programme  « Je passe en mode succès »

Pour voir gratuitement la vidéo de présentation cliquez ici

Encart de promotion JPMS

Pour ne pas manquer le prochain article, vous avez la possibilité de vous  abonner à la Newsletter GRATUITE, et recevoir 2 cadeaux , en cliquant ici.

Et, si vous avez aimé cet article, laissez moi un petit commentaire en bas de cette page. Merci beaucoup et à très bientôt…

 

Partager.

5 commentaires

  1. Très bonne idée l’appli “Ne pas déranger” pendant les vacances, surtout quand on est à l’étranger pour éviter des factures suprises au retour.

  2. On peut être accro à l’alcool, au tabac, mais s’il est une dépendance dans l’inconscience humaine, le numérique nous envahit et nous ronge de jour en jour tant le progrès nous parait implicite. Dominique nous recommande ici des règles essentielles pour se sauvegarder soi-même de ces méfaits, et qui plus est, de son égoïsme vis à vis de nos proches. Je recommande sans modération, comme le suggère le rédacteur en maîtrisant ses obligations et l’écoute des siens.

  3. Pour ne pas l’avoir fait pendant des années … je me suis privée de beaucoup de choses … et ma famille également. Avec le recul, si j’avais suivi ce conseil, j’aurais pu profiter au mieux du présent et attendre mon retour pour traiter le reste. Aujourd’hui, j’essaie … dominique tu as bien raison, il faut se déconnecter !!!

Laissez moi un commentaire