Comment affronter et vaincre vos peurs

Comment affronter et vaincre vos peurs en 7 étapes

26

Comment transformer un souvenir, même traumatique, en « banal » mauvais souvenir ?

Affrontez et vaincre vos peurs en 7 étapes.

Contrairement à ce que l’on croit, redouter quelque chose ou éviter d’y penser n’est pas la bonne solution.

La peur restera tapie en vous et resurgira au moment où vous devrez passer à l’action. Vous devez donc vous y confronter.

Les Hôpitaux de Paris et 18 autres centres hospitaliers ont expérimenté un protocole révolutionnaire nommé « Paris mémoire vive ».

Inspiré des neurosciences, cet essai clinique a été piloté par le professeur Alain Brunet. Ce chercheur canadien est en effet persuadé d’avoir trouvé le « remède miracle »  pour faire disparaître les principaux symptômes de la peur.

Après avoir observé les résultats peu concluants obtenus avec les traitements habituels (anxiolytiques et anti-dépresseurs) pour traiter les victimes de stress post-traumatique important (comme les victimes d’attentats par exemple), un essai clinique unique au monde à été lancé en urgence après les attentats.

Ce protocole clinique vise à atténuer significativement de la mémoire les peurs et les mauvais souvenirs, et en particuliers ceux qui rongent les victimes au quotidien.

Précision importante : ce protocole s’applique et est efficace uniquement sur un souvenir précis, celui qui est à l’origine du traumatisme.

Cet essai clinique ce déroule de la manière suivante :

Première phase : le récit du souvenir

Le patient raconte par écrit sur une feuille de papier le souvenir de l’événement traumatique.

Il s’exprime au présent en employant le « Je » et relate dans le détails tout ce qui c’est imprimé dans son cerveau au moment de l’événement (ce qu’il a vu, ce qu’il à entendu, ce qu’il à pensé et ressentit à ce moment là…)

Deuxième phase  : lecture à haute voix

Une semaine plus tard, le patient lit à haute voix, devant le médecin, ce qu’il à écrit lors de la première séance, puis il remplit un questionnaire qui sert à mesurer l’intensité de ses symptômes.

C’est ce questionnaire qui permet, séance après séance, de mesurer l’évolution et l’intensité des symptômes.

Cet exercice est répété 6 fois de suite (une fois par semaine).

Résultats obtenus : 2 patients sur 3 déclarent le traitement efficace.

Ce qui est particulièrement significatif pour ce type de traumatismes. Ils observent dans la plupart des cas une nette diminution des symptômes dès la cinquième séance.

Selon le professeur Alain Brunet ce traitement est également efficace pour traiter les victimes d’agression, d’accident de voiture et même de rupture amoureuse difficile !

Un cachet pour effacer les mauvais souvenirs

Pour traiter les victimes de stress post-traumatique particulièrement important, et afin de diminuer l’intensité des symptômes lorsqu’elles revivent la scène, le médecin peu prescrire la prise de Propranolol.

De la classe des bêtabloquants, et utilisée pour le traitement de l’hypertension artérielle et de la migraine, cette molécule réduirait l’intensité émotionnelle des souvenirs traumatiques.

C’est en bloquant le processus de reconsolidation des souvenirs traumatisants que le médicament agirait (à n’utiliser que sur prescription médicale et en présence d’un médecin !)

Et pour les peurs plus communes, comme parler en public, se confronter à son N+1, ou mettre fin à une relation difficile…Comment fait-on ?

Comment affrontez et vaincre vos peurs en 7 étapes.

Il existe heureusement une technique plus accessible et facile à mettre en oeuvre pour vaincre vos peurs.

Sachez d’abord que nous avons une fâcheuse tendance à toujours imaginer le pire, et que nous sommes parfois “bloqué” simplement par la peur de ce qui pourrait se produire !

Alors pour vous débarrasser définitivement de vos petites et grandes peurs voici un exercice efficace et rapide.

Pour ne pas manquer le prochain article, vous avez la possibilité de vous  abonner à la Newsletter GRATUITE, et recevoir 2 cadeaux , en cliquant ici.

Vaincre ses peurs en 7 étapes. jechangemylife.com

Vaincre ses peurs en 7 étapes. jechangemylife.com

1/ Mais d’abord, qu’est-ce que la peur ?

Première notion-clé à comprendre : c’est le cerveau qui transmet au corps le sentiment de peur.

Par réaction, votre corps libère instantanément dans votre organisme de l’adrénaline (de l’énergie pure).

Ce qui déclenche automatiquement de la part de votre mental un mécanisme de survie, et vous prépare soit à l’affrontement, soit à la fuite.

Mal contrôlée, cette violente poussée d’énergie peut, dans les cas extrêmes, vous paralyser complètement.

Mais la peur est le plus souvent moins visible, plus insidieuse et sournoise. Certains comportements comme l’anxiété, la rumination, l’angoisse et même la dépression peuvent prendre leur source dans vos peurs.

D’où l’importance de les identifier pour mieux les gérer voire les combattre.

Concernant les situations qui engendrent la peur, elles sont diverses et très différentes d’une personne à l’autre.

Toutefois, pour la plupart d’entre nous, quand on décide de changer sa vie, à moins d’être inconscient, il est naturel de ressentir un sentiment de peur. Tout changement est naturellement anxiogène.

2/ Quels sont les principaux symptômes de la peur ?

La peur peut se manifester de différentes manières et avec différents degrés d’intensité.

Ses principaux symptômes sont : paumes moites,  pensées embrouillées, bouche sèche, tachycardie, troubles intestinaux, nausées, tremblements…

Et pas besoin de sauter à l’élastique pour ressentir tous ces maux. Rappelez-vous quand vous avez dû prendre pour la première fois la parole en public !

Alors comment faire pour vaincre ses peurs ?

3/ Reconnaître sa peur

Si vous êtes confronté à une situation que vous redoutez, le premier pas pour combattre votre anxiété consiste à…reconnaître que vous avez peur. Et ce n’est pas forcément évident de s’avouer (y compris en soi-même) ce sentiment.

C’est souvent l’étape la plus difficile à franchir. Mais une fois que vous l’avez fait, vous avez déjà surmonté une partie de votre peur.

4/ Se confronter à sa peur

Contrairement à ce que l’on croit souvent, lorsqu’on redoute quelque chose, éviter d’y penser n’est pas la bonne solution.

La peur restera sournoisement tapie en vous et resurgira au moment où vous devrez passer à l’action. Vous devez donc vous y confronter et vous y habituer pour être capable de la maîtriser.

Pour vaincre votre peur, vous allez donc vous y exposer volontairement… mais rassurez-vous, en imagination seulement !

Née de la thérapie cognitive, cette technique est basée sur le principe d’habituation qui, par répétition de la situation que l’on craint, fait diminuer peu à peu l’intensité des émotions ressenties.

Vous pouvez vous entraînez à vaincre vos peurs avec les outils exclusifs (PDF à télécharger gratuitement) de jechangemylife.com

5/ L’exposition volontaire…Comment vaincre vos peurs en 7 étapes

Comment vaincre ses peurs en 7 étapes

Comment vaincre ses peurs en 7 étapes

Etape 1 : Phase de préparation

Commencez par dresser sur une feuille de papier la liste des situations qui vous angoissent en les classant sur une échelle de 1 (peur de faible intensité) à 5 (peur de très forte intensité).

Puis entraînez-vous à pratiquer l’exercice ci-dessous en commençant par une angoisse de faible intensité.

Exercice de visualisation pas à pas (durée 10 min environ)

Etape 2 : Installez-vous au calme

Trouvez-vous un endroit au calme, où vous ne risquez pas d’être dérangé, puis installez-vous confortablement en position assise.

Etape 3 : Relaxez-vous

Relaxez vous avec un exercice de respiration abdominale.

Inspirez lentement (par le nez), en gonflant votre ventre et en comptant jusqu’à 5. Expirez ensuite lentement (par le nez) en faisant dégonfler votre ventre et en comptant jusqu’à 5. Répétez la séquence 12 fois.

Etape 4 : Projetez-vous en situation

Maintenant fermez les yeux et projetez-vous dans la situation que vous appréhendez. Déroulez mentalement le film de la situation dont vous êtes l’acteur principal.

Vivez vraiment la scène dans votre tête (bruits, lumières, odeurs, chauve-souris…) jusqu’au bout et ne zappez pas les images qui vous font peur.

Etape 5 : Concentrez-vous sur vos émotions

Si vous vivez bien la scène qui vous angoisse, il est normal de ressentir des symptômes physique désagréables (paumes moites, bouche sèche, tachycardie, nausées, tremblements…)

Etape 6 : Retour au calme

Terminez cet exercice en vous relaxant quelques minutes avec la respiration abdominale (Voir Etape 3).

Comment savoir si cela a vraiment marché pour vous ?

Il est important de répéter cet exercice plusieurs fois, avec la même situation, afin d’entraîner le cerveau à ne pas sur-réagir (vous vous souvenez, l’adrénaline) face au danger.

Après plusieurs répétitions, l’intensité de vos émotions et les symptômes liés décroîtront peu à peu. A ce moment-là, vous aurez presque vaincu votre peur…

Etape 7 : Se confronter “en vrai” à sa peur

Hep ! Ce n’est pas fini… ! L’entraînement c’est important, mais il vous reste une ultime épreuve à passer pour obtenir votre certificat de « même pas peur ! ».

Il vous faut affronter la situation « en vrai ».

C’est seulement en vous confrontant à la situation, cette fois-ci en réelle, que vous aurez terrassé définitivement le dragon de la peur en question.

Faites la liste de vos peurs…Pratiquez cet exercice régulièrement…

Et je vous garantis que vous serez bientôt prêt(e) à sauter à l’élastique, dans un puits envahi de chauve-souris, pour attraper les mygales toutes poilues qui grouillent au fond !

Pour ne pas manquer le prochain article, vous avez la possibilité de vous  abonner à la Newsletter GRATUITE, et recevoir 2 cadeaux , en cliquant ici.

Et, si vous avez aimé cet article, laissez moi un petit commentaire en bas de cette page. Merci beaucoup et à très bientôt…

Voir aussi la vidéo ” Parler en public, sans stress, en moins d’une heure”.

Partager.

26 commentaires

  1. BONSOIR

    Je tiens à vous remercier de votre aide en nous donnant quelques conseils

    Je vais essayer de le faire de la façon que vous conseiller
    je fais beaucouip de pilat et de la respiration c est le début mais le peur est toujours là

  2. Bonsoir Dominique,
    Je vous remercie pour vos conseils toujours aussi intéressants et en l’ocurrence, l’article pour vaincre nos peurs.
    J’ai toujours autant de plaisir à vous lire !

  3. Pingback: Connaissez-vous votre valeur personnelle ?

  4. Coucou
    Une chose est vrai c’est qu’il faut “s’avouer” que l’on a peur. Après on se sent beaucoup mieux 🙂 Merci à vous pour tout ce travail qui nous aide à avancer….

  5. Bonsoir Dominique, je reviens sur cette article et je crois que j’y reviendrai régulièrement, à chacune de mes peurs, car tes conseils sont très efficaces. Affronter ses peurs c’est une victoire enrichissante et stimulante pour aller de l’avant. Très bel article, une fois de plus !

  6. Nouvel article très intéressant qui permet, au delà de “la peur mystique” sur notre devenir que nous avons tous, de bien appréhender et traiter les peurs plus “courantes”. Cette méthodologie semble efficace !
    Bravo et merci !
    Philippe

  7. Cet exercice de relaxation s’appelle la cohérence cardiaque on peut désormais sur tablette ou smartphone trouver des applications gratuites ( exemple respiroguide ou respirelax).
    Pratiquer cette relaxation au quotidien permet un ancrage et de se maintenir dans l’instant présent.
    A ce moment la l’ego ne peut plus se nourrir des peurs, car les peurs d’illusions n’existent que dans le passé ou le futur.
    Cet exercice est pratiqué quotidiennement par les unités d’élite de la police ou gendarmerie ( Gipn ou gign).
    Bonne continuation.

  8. Il est vrai que la peur entraîne l’immobilité ou la fuite, nous devons alors retrouver notre instinct primaire de prédateur pour la vaincre !! Le pire n’est jamais certain !
    Je crois que face à une peur, pour ma part, j’essaie d’envisager tous les angles d’attaques sur la situation à gérer pour réussir à sortir du danger et retrouver la sérénité.
    Cela doit être un réflexe de cavalière car au contact des chevaux nous devons régulièrement réussir à les apaiser dans le calme et la détermination.

  9. C’est toujours avec grand plaisir que je lis tes articles et encore une fois
    je vais écouter tes précieux conseils , car moi aussi j’ai mes peurs … je reconnais que j’ai une peur bleu de la mer.
    Pourtant je ne me vois pas vivre loin d’elle .

    Merci dominique et à bientôt .

  10. peur endogène, peur de l’autre , peur collective, apprendre et affronter ……….. un pas devant l’autre pour aller mieux , merci Dominique pour ses clefs très utiles

    Franck

  11. Eh oui, la peur est depuis la nuit des temps le talon d’Achille de l’homme. Elle le fait agir de manière erronée. Alors cet article a une valeur ajoutée de loin non négligeable.

  12. Affronter ses peurs pour les maîtriser voire les vaincre !

    Il est souvent considérer que l’antithèse de l’amour, c’est la peur. Pas la haine : la PEUR.

    En effet, c’est du fait de toutes sortes de causes plus ou moins conscientes que l’on est amené à ressentir de la peur. Et ce sentiment vient immédiatement fausser nos perceptions, et nous amène à opérer des choix que nous n’aurions jamais faits en situation normale, à nous enferrer dans la contradiction, à mentir, à tromper, à abuser, et la liste est hélas longue des conséquences de la peur.

    Identifier ses peurs, apprendre à les approcher, à se familiariser avec elles, à les traiter, quel plus beau programme pour permettre à l’homme de reprendre pleinement possession de sa vie et de sa capacité de s’aimer et d’aimer les autres ? Et chacun sait à quel point la vie est belle quand on devient libre, avec des pensées ouvertes, tolérantes, avec des relations paisibles car dénuées de jugement, etc.

    Merci, Onc’Lopin, pour ces textes (accessoirement si bien illustrés) !

  13. Et bien j’ai essayé”..; oui oui j’ai essayé de me relaxer le dos droit, la position assise, face à la mer du Nord.
    et le vent de ce matin de mois de mai était bon pour moi. Merci Dominique j’ai pris le temps de lire ton article.
    et comme toujours cela fait du bien.
    vanluc

Laissez moi un commentaire