Sorties de Zone, le livre qui a le pouvoir de changer votre vie !

7

Sorties de Zone, de Daniel Blouin. Jechangemylife.com

Avec “Sorties de Zone” suivez votre intuition pour reprendre votre vie en mains.

Titre : Sorties de Zone

Livre de : Daniel Blouin (Québec)

Éditeur : Le Dauphin Blanc (2014)

Genre : Autobiographie (167 pages)

Durée de lecture : 4 heures environ

Prix estimé : 18 euros (sur Amazon)

Vous avez des rêves, un besoin d’accomplissement personnel, l’envie de changer votre vie ? Suivez le guide ! “Sorties de Zone” sera pour vous une source d’inspiration et de motivation.

A propos de l’auteur.

Daniel BLOUIN est né à QUEBEC en juillet 1971. « Sorties de zone » est son premier livre. Dans cette autobiographie, l’auteur nous raconte ses multiples sorties de zone provoquées et vécues entre ses 17 et ses 43 ans.

Pourquoi ce choix ?

Pour tous ceux et toutes celles qui ont des rêves, des envies d’accomplissement de soi, le besoin et l’envie de changer leur vie, Sorties de zone, ce récit tonique et enlevé, sera une source d’inspiration et de motivation.

Vous serez littéralement immergés dans l’univers du risque et dans la mouvance des sorties de zone de Daniel BLOUIN. Il nous livre ses réflexions, nous fait partager ses doutes et ses convictions et nous plonge au cœur des prises de conscience qui sommeillent en chacun de nous.

Résumé de l’ouvrage (et principaux enseignements)

Première sortie de zone.

Daniel a 17 ans et prépare son baccalauréat, agréablement et confortablement installé chez papa et maman. Le goût du risque et son attrait pour l’aventure résonnent déjà dans sa tête, il décide de faire un break d’un an, avant même de passer son Bac. Ce sera sa première sortie de zone !

Ni une ni deux, il part avec un groupe rock pour une tournée mouvementée de 12 mois, à travers plusieurs pays. Au cours de ce voyage il rencontre des Célébrités, des politiques, des VIP, et toutes sortes de gens issus de tous milieux. Il nous dit : « j’étais continuellement projeté hors de ma zone de confort et j’adorais ça » p.21.

Cette première sortie de zone est probablement celle qui lui donne la certitude qu’il fait bien d’écouter son instinct. Il prend également conscience que ces dépassements de soi sont pour lui l’ingrédient majeur de sa recette du bonheur.

Sorties de Zone, interview de Daniel Blouin pour jechangemylife.com

Sorties de Zone, interview de Daniel Blouin pour jechangemylife.com

Pour voir l’interview de Daniel Blouin, réalisée à Paris à l’occasion de la sortie de son livre “Sorties de Zone”, cliquez ici.

Deuxième sortie de zone

A son retour de voyage, Daniel n’a qu’un rêve en tête : travailler dans l’univers du spectacle québécois…. Et il se voit déjà tapissant les murs de son salon de disques d’or. Bien que ni sa ville natale qu’il adore, Québec, ni ses études ne le préparent à une telle destinée, il va tout mettre en œuvre pour atteindre son objectif et réaliser son rêve.

Sa petite amie et future femme lui suggère de quitter Québec pour Montréal…C’est le déclic, sans trop se poser de questions, ses quelques économies en poche, Daniel part au volant de sa vieille guimbarde pour une inconsciente épopée à Montréal.

C’est le calme plat du côté de l’industrie du spectacle qui ne mise pas un kopeck sur l’engagement d’un jeune homme inconnu et de plus inexpérimenté. Daniel est bien conscient que sauf miracle, il doit vite faire preuve d’astuce et de culot : il passe donc à la phase « qui ne tente rien n’a rien » !

Il propose ses services à titre gracieux à la compagnie convoitée pour effectuer des tâches simples mais importantes pour l’entreprise. Comment peut-on lui dire non ? Et le culot paye ! Il s’introduit dans la compagnie de ses rêves par la petite porte, mais rapidement devient incontournable et gravit les échelons très rapidement.

Daniel a provoqué sa chance au moyen d’un cocktail infaillible : 1 dose de détermination + 1 dose de stratégie et 1 dose d’audace. Mais il ne s’arrête pas là. Valorisant cette première expérience avec brio, il convainc un plus gros producteur de musique de l’embaucher.

C’est une nouvelle sortie de zone et il se surpasse. La complexité des événements qui lui sont confiés et l’exigence que cela implique le projettent en permanence dans l’épicentre du volcan, il adore ça, il a ce qu’il voulait, il fait partie des grands ! Daniel nous raconte ces cinq années palpitantes qui sont l’accomplissement d’une sortie de zone réussie….

Provoquer la chance : 1 dose de détermination, 1 dose de stratégie, 1 dose d'audace. Jechangemylife.com

Provoquer la chance : 1 dose de détermination, 1 dose de stratégie, 1 dose d’audace. Jechangemylife.com

Pour ne pas manquer le prochain article, vous êtes libre de vous  abonner à la newsletter jechangemylife, et recevoir 2 cadeaux de bienvenue, en cliquant ici.

Troisième sortie de zone

Daniel ne songe pas vraiment à changer d’emploi, mais des questions le taraudent et tournent en boucle dans sa tête, car la flamme n’est plus là : « Suis-je encore vraiment passionné par ce que je fais ? », « Ai-je envie de continuer à faire ça toute ma vie ? »

Daniel prend conscience que le schéma social qu’il vit ne lui apporte plus rien de nouveau. Il s’ennuie !  Pourtant tout lui réussit, tant sur le plan professionnel que personnel. Lors d’un séjour à Québec, chez leurs parents, Daniel et sa femme flashent sur une maison pour laquelle ils ont un véritable coup de foudre.

Une nouvelle sortie de zone se prépare.  Ils quittent tous les deux leur emploi à Montréal avec un  bébé de cinq mois, et pour couronner le tout, Daniel ne sait absolument pas ce qu’il veut faire ! Tout leur entourage les considère comme de parfaits inconscients, mais eux sont persuadés que leur instinct les conduira sur la bonne route. « Même si cela fait très cliché, je peux dire que je faisais confiance à la vie. » p.75

C’est le début d’une fabuleuse aventure de douze années : il crée « Mercure communication », une agence de communication événementielle. Il y a des hauts et des bas certes, mais Daniel, très motivé, décroche de gros contrats dans le domaine du spectacle. Et rapidement son entreprise devient le passage obligé pour les artistes voulant se produire à Québec.

Daniel est à présent un maître expérimenté en termes de relations publiques et de marketing. L’agence prend une telle ampleur que sans s’en apercevoir, le travail de Daniel vire à celui de dirigeant d’entreprise, ce qui ne lui convient plus car c’est un travail presque sédentaire.  Lui, il aspire à bouger, encore et  toujours… Et de nouveau il se pose des questions existentielles.

Quatrième sortie de zone

La raison lui dit : « Daniel, tout va bien, tu as la sécurité, la reconnaissance, l’aisance financière, alors pourquoi tout remettre en question ? ». Pourtant le cœur lui tient un autre discours : « Daniel, si tu veux t’ouvrir à de nouveaux horizons, jette-toi à l’eau, et fait à nouveau confiance à la vie ! ».

A quarante ans, une fois encore, Daniel prend la décision de changer de cap. Pour faire quoi ? Il ne le sait pas encore, il n’en a pas la moindre idée : « je n’avais qu’une obsession en tête : trouver une nouvelle passion, ma nouvelle voie pour laquelle je serais prêt à partir en guerre… je ne cherchais qu’à trouver un sens à mon travail de tous les jours… » p 115 et 116.

Et ce sens, il le trouve enfin en partageant ses expériences de sortie de zone avec tous ceux et toutes celles qui rêvent chaque jour de changer de vie mais qui n’osent pas faire ce saut dans l’inconnu. Il est aujourd’hui auteur, coach et conférencier à succès.

Son livre « Sorties de Zone » est le fruit de ses propres expériences.  Il nous enseigne et nous incite fortement à imaginer et construire notre vie au lieu de la subir.  Et surtout à suivre notre instinct pour oser à notre tour sortir de notre zone de confort, vivre plus grand en étant aligné avec nos valeurs ! Enfin il nous rappelle que la vie est courte et que nous n’avons pas de temps à perdre.

Et, si vous avez aimé cet article, laissez moi un petit commentaire en bas de cette page. Merci beaucoup et à très bientôt…

Pour voir l’interview de Daniel Blouin, réalisée à Paris à l’occasion de la sortie de son livre “Sorties de Zone”, cliquez ici.

Pour ne pas manquer le prochain article, vous êtes libre de vous  abonner à la newsletter jechangemylife, et recevoir 2 cadeaux de bienvenue, en cliquant ici.

Partager.

7 commentaires

  1. Bonjour,

    On dit souvent qu’il y a la vraie vie, celle au dehors……, puis la virtuelle, celle du net !
    Sortir de sa zone de bien ou même mal être n’exige pas seulement l’envie de faire, il faut pouvoir maitriser d’autres données existentielles importantes qui nous figent par obligation.
    Faire l’aventurier, tout plaquer n’est pas si simple que cela en a l’air, l’homme peut être chômeur, sans emploi, il reste malgré tout rattaché à de nombreux liens de vie et quitter tout sur un claquement des doigts impose une énorme prise de risques ….incalculée, des fonds pour vivre la sortie de zone et tenir le temps nécessaire à rentrées financières, des fonds encore pour assumer ses charges existentielles (assurance maladie- loyer-téléphone-enfants- etc .).
    Ecrire son histoire ou son aventure n’est certainement pas un mode d’emploi pour d’autres, tout au contraire cela peut être un vrai cadeau empoisonné pour certains qui perdront tout !
    Celui qui a envie d’une nouvelle vie doit s’en construire le chemin, cela comprend sa part de risque, son chemin à calculer, ses éventuels renoncements et SES choix personnels, pas ceux d’un autre qui a peut être eu LA CHANCE que tout fonctionne dans son schéma personnel de sortie. Ce qui n’est pas souvent le cas !!!!!
    Puis partir à l’aventure sans un plan minimaliste, c’est comme construire une maison sans bases saines !!! Mêmes les marins les plus expérimentés tracent leur route à l’avance !!!!!!
    Si je ne m’abuse, les canadiens eux-mêmes …imposent aux migrants de pouvoir disposer devant eux d’au moins de quoi vivre pendant une année minimum! Si l’on reste dans la version minimaliste, il faut au moins disposer devant soi d’un pécule de 1.5 an soit 1500×18 , soit 25/27000 €….
    Lorsque l’on vit ailleurs dans une situation de “touriste”, le coût de la vie est + cher que là où l’on réside actuellement, il faut tenir compte de ces paramètres et calculer son budget comme si l’on était en vacances …
    L’aventurier c’est pour celui qui a …18/25 ans, pas celui qui a déjà une période de vie entamée, donc gare aux désillusions !

    J’ai moi aussi réalisé le saut il y a 16 ans. 1.5 an de salaire devant moi et libre car divorcé et pas d’enfants à charge, pourtant en quelques mois, une partie de la donne change, je redeviens le père de famille, puis quelques mois plus tard je vivrai un coup violent dans un nouveau projet professionnel me ruinant !

    Moralité, j’ai toujours mon envie de changer de vie sauf que cette fois, les moyens ne sont plus là et qu’à un moment cela devient un peu compliqué de jouer l’aventurier sans ces dits moyens nécessaires!

  2. Très bon et motivant resumé sauf que ce n est pas du tout facile de se lancer dans l inconnu surtout quand on n a pas assez d argent pour soutenir en attendant de se stabiliser…

  3. Jérémie Mudjanji le

    Merci Pour cet article,combien reconfortant.je suis presque dans la même situation que l’auteur.j’ai eu les idées qui peuvent aider à m’en sortir.

  4. Bonjour , j’ai lu le résume de “sorties de zones ” et j’avoue que c’est très excitant de se lancer , mais moi j’ai une préoccupation , par ou il faut commencer et comment? pas ce que on nous dit toujours qu’il faut avoir une vision ou sinon une idée avant de passer à l’action? alors comment procéder si l’on n’a pas cette vision?

  5. Bonjour félicitation pour cet article qui vraiment m’a motivé. Je sors d’un examen ou j’ai échoué et j’étais déprimée et triste. Et dés que j’ai lu cet article je me suis senti trèèèès bien et de nouveau motivé pour repasser cet examen avec succès la prochaine fois :). Personnellement j’aime la nouveauté, les nouvelles choses à apprendre. Vraiment c’est extraordinaire de vivre des nouvelles expériences à condition bien sûr de faire des plannings et de bien organiser les choses ! Merci beaucoup pour cet article .

  6. Félicitations pour cet article ! Personnelement j’aime bien le risque, mais à condition qu’il soit maîtrisé. Grâce à vous je vais me lancer ! Merci

Laissez moi un commentaire